Région de La Baule - Les itinéraires cyclables de Cap Atlantique

Publié le par La-Baule-360.Reputation-3D

Les Pays de la Loire forment le premier réseau français avec 3 000 km d’itinéraires balisés et accessibles​ pour se déplacer à vélo

Franck Louvrier, vice-président du Conseil Régional et maire de La Baule (LR)

Cap Atlantique distribue une carte éditée à 20 000 exemplaires qui recense avec une très grande précision tout ce qui peut être utile pour se déplacer à vélo
Franck Louvrier, maire de La Baule, vice président de Cap Atlantique, conseiller régional et Marie Muller, directrice de l’environnement et des économies primaires. | PHOTO PO-S. LE HESRAN

Les chemins mènent peut-être tous à Rome mais il y a de quoi perdre son latin dans le dédale des itinéraires cyclables de Cap Atlantique. Dans ce jeu de pistes fléché pour des indiens sans plume chaque collectivité a son propre réseau : Région, Département, intercommunalités et villes, avec un bout de guidon dans le Morbihan. Ils forment une immense toile d’araignée « qui fait des Pays de la Loire le premier réseau français avec 3 000 km d’itinéraires balisés et accessibles​, précise Franck Louvrier, vice-président du Conseil Régional et maire de La Baule (LR). Et Cap Atlantique dans tout ça ? L’intercommunalité vient d’éditer une carte IGN, Cap sur le Vélo, distribuée gratuitement à 20 000 exemplaires dans les offices de tourisme, les mairies, les professionnels des cycles.

 

Exhaustive et précise après un travail de fourmi

Aussi exhaustive que précise, elle signale point par point ce qui peut, ou ne peut pas, être accessible aux cyclos et dans quelles conditions de sécurité, voire de confort. Tout y est et ça n’avait jamais été fait à cette échelle. Les tracés qui vont de la piste cyclable aux chemins ruraux en passant par la zone de rencontre avec les voitures, les connexions aux sentiers de randonnées pédestres, les arrêts de bus, les box à vélos, les piscines, les musées, les châteaux…

Sous la houlette de Marie Muller, directrice de l’environnement et des économies primaires, un travail de fourmi sur carte et sur le terrain a été réalisé pour collecter des informations locales sur l’état des structures dédiées aux modes doux. «La carte répertorie et distingue quatre types d’aménagements signalés en vert, orange, bleu et rose selon les équipements​, explique Franck Louvrier, vice président de Cap Atlantique en charge du tourisme. Cap Atlantique édite également les topoguides : « Les belles échappées », dont une pour le vélo qui propose 11 itinéraires et des infos pratiques (vendu 5 €).

Un cyclotouriste dépense 80 € par jour

La nouvelle carte peut être lue de plusieurs manières selon les utilisations. À commencer par celle de la bicyclette destinée au trajet domicile/travail dans l’optique de la mise en service à la rentrée 2022 de la location longue durée. Il s’adresse aussi aux visiteurs. Les Nordiques sont très friands de ce genre de vacances et en moyenne un cyclotouriste dépense 80 € par jour : autant les garder chez nous. C’est aussi une catégorie du tourisme qui a bien résisté aux deux ans de crise sanitaire​.

Pour rester dans la course, Cap Atlantique met la main à la poche via son schéma directeur du vélo. Un document mis en place depuis 2016 pour dix ans. Il est prévu d’investir 4,1 M€ sur cette période afin de créer, relier, sécuriser 247 km de pistes cyclables, les rendre plus attractives et développer les services.

source : https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/la-baule-44500/cap-atlantique-la-carte-des-itineraires-velo-qui-en-connait-un-rayon-6ffd4d02-a519-11ec-81cf-6c13c54b69e3

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article