La patrouille de France réalisera des 360deg au-dessus de la baie de Pornichet la Baule le Pouliguen ce 26 aout 2022

Publié le par La-Baule-360.Reputation-3D

Le rendez-vous Pornichet Plein Vol du 26 août accueillera la Patrouille de France et ses ambassadeurs parachutistes.
La carte des meetings aériens estivaux de la patrouille acrobatique officielle de l'Armée de l'Air a été publiée. Programme été 2022 de la Patrouille de France (PAF pour Patrouille acrobatique de France)

La carte des meetings aériens estivaux de la patrouille acrobatique officielle de l'Armée de l'Air a été publiée. Programme été 2022 de la Patrouille de France (PAF pour Patrouille acrobatique de France)

La Patrouille de France (PAF pour Patrouille acrobatique de France) est la patrouille acrobatique officielle de l'Armée de l'Air et de l'Espace française créée en 1953.

Avec les autres ambassadeurs de l'armée de l'Air et de l'Espace, sa mission est de représenter cette armée, et d'être l'ambassadrice de l'aéronautique française à l'étranger.

Stationnée sur la base aérienne 701 de Salon-de-Provence, elle est considérée comme l'une des meilleures formations acrobatiques au monde, au même titre que les Red Arrows de la Royal Air Force britannique, les Blue Angels de l'aéronavale américaine, les Frecce Tricolori de l'armée de l'air italienne ou les Chevaliers russes.

Composée de 9 pilotes, d'une trentaine de mécaniciens, de secrétaires, d'agents d'opérations, de photographes et de chargés de communication, elle partage son emploi du temps entre la saison hivernale (entraînement), et la saison estivale (manifestations aériennes).

Elle ouvre traditionnellement le défilé du 14 Juillet à Paris, à neuf Alpha Jet.

Elle évolue habituellement à huit appareils pour présenter une démonstration d'une vingtaine de minutes alternant changements de formations et croisements impressionnants. Ces démonstrations sont commentées par le directeur des équipes de présentation de l'armée de l'air, pilote de chasse également, ainsi que par l'officier des relations publiques. Chaque vol est filmé à partir du point central par l'un des deux spécialistes photo/vidéo, où se trouve également un pilote (souvent le pilote remplaçant) chargé notamment d'assurer l'interface entre la patrouille et le contrôle, et garantir ainsi la sécurité des vols.

source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Patrouille_de_France

Six mois de travail hivernal. Deux à trois vols par jour, plus de 1000 visites journalières sur nos avions par nos mécaniciens, une soixantaine de posts sur les réseaux sociaux, plus de 150 ordres de mission préparés, environ 3000 mails envoyés par nos secrétaires, presque 200 missions réalisées en coordination avec nos agents d’opérations, plus de 10 000 prises de vue, autant de litres de café avalés…

Histoire : 

En 1931, la première démonstration aérienne en patrouille en France a lieu sur le terrain d'Étampes-Mondésir. Elle est effectuée par des moniteurs de l'École de perfectionnement au pilotage sur Morane-Saulnier MS.230. La formation est alors composée de 3 appareils. Entre 1932 et 1939, sous le commandement du Capitaine Pierre Fleurquin, la « patrouille d'Étampes » reçoit un succès encourageant et passe à la postérité. La patrouille est choisie pour représenter la France lors de meetings internationaux.

Les avions, parfois jusqu'à 18, volaient attachés entre eux avec des cordes1.

En 1935, la « patrouille d'Étampes » est convertie sur MS.225 et se développe pour passer à cinq appareils (1936). En 1937, elle rejoint Salon-de-Provence, prenant l'appellation de « Patrouille de l'École de l'air ». La Seconde Guerre mondiale interrompt ces différentes activités.

En 1947, le ministère de l'Air crée une Escadrille de présentation de l'Armée de l'air. Elle est dirigée par le capitaine Perrier, ancien pilote de la Patrouille d'Étampes et équipée de douze Stampe SV-4. Devant le succès croissant des représentations, diverses formations voient le jour au sein de l'Armée de l'Air. En 1952, le commandant Pierre Delachenal, pilote de la 3e Escadre de chasse stationnée sur la base aérienne 112 Reims-Champagne, forme une escadrille de quatre Republic F-84 G. Lors d'un meeting aérien le 17 mai 1953 sur le terrain de Maison-Blanche en Algérie, le commentateur du show de l'escadrille, le pilote et journaliste Jacques Nœtinger, emballé par le spectacle qu'il vient de voir, la baptise « Patrouille de France »1. L'état-major de l'armée de l'air entérine cette appellation le 14 septembre 19532.

Durant les dix années suivantes, quatre escadres de l'Armée de l'air (la 12e Escadre de la base aérienne 103 Cambrai-Épinoy, la 4e Escadre de la base aérienne 136 Bremgarten ; la 2e Escadre de la base aérienne 102 Dijon-Longvic et la 4e Escadre de la base aérienne 133 Nancy-Ochey) perpétuent tour à tour les traditions de la Patrouille de France et contribuent à son succès international. Pourtant, en 1964, à la suite de restrictions budgétaires, la patrouille de Mystère IV, est dissoute. Soucieux de ne pas voir disparaître le nom de Patrouille de France, le ministère des Armées décide cependant quelques mois plus tard de conserver la Patrouille de l'École de l'Air. Les six Fouga Magister de la base de Salon-de-Provence vont devenir le flambeau de la voltige aérienne française pendant seize ans. La dernière représentation des Fouga Magister, dont le nombre était passé à neuf, se tient le 16 septembre 1980 à Salon-de-Provence. L'Alphajet devient alors le fer de lance de la Patrouille de France en 1981 avec 7 appareils. Ce chiffre est porté à huit à partir de 19823. Un défilé historique a lieu en 1986 au-dessus de la ville de New York.

Le 25 novembre 2009 pour la première fois au monde, une patrouille acrobatique est commandée par une femme puisque c'est à cette date que le commandant Virginie Guyot devient leader de la Patrouille de France.

Du 17 mars au 6 mai 2017, la Patrouille de France effectue une tournée nord-américaine pour la commémoration de l'entrée en guerre des États-Unis aux côtés de la France en 1917. Elle survole plusieurs grandes villes tant sur la Côte Est (New-York, Norfolk…) que sur la Côte Ouest (San Francisco, Sacramento…) et participe à différents meetings. La tournée permet également à la patrouille de voler en formation avec les Blue Angels à Pensacola et les Thunderbirds à Nellis4.

En novembre 2018, la Patrouille de France, sous l'impulsion de son leader, le lieutenant-colonel Gauthier Dewas, tente de moderniser la livrée de la dérive des avions âgés de 40 ans, inchangée depuis l'arrivée de l'Alphajet au sein de la formation en 19815. Le nouveau design est réalisé par Régis Rocca.

En 2019, la Patrouille de France participe au Dubaï Airshow.

En 2020, elle survole les hôpitaux des régions les plus touchées par la crise sanitaire (au début de la pandémie).

En 2021, à l'occasion des 75 ans du Petit Prince, l'armée de l'Air et de l'Espace et la fondation Saint-Exupéry pour la Jeunesse se sont associées et des visuels du personnage décorent les dérives des Alphajet. La Patrouille de France effectue également un passage historique au-dessus de Rome le 26 novembre 2021, pour marquer la signature du traité du Quirinal.

source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Patrouille_de_France

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article